Bottes vertes formes de maltraitance.jpg

La maltraitance 

La maltraitance envers les enfants ne se limite pas à ce qui est désigné dans la loi. Le cadre légal qui s'applique au Québec identifie les situations les plus graves qui appellent à une intervention de l'état dans un mandat de protection sociale. On sait toutefois, que certaines situations de maltraitance, y compris les plus graves, ne sont pas toujours dépistées. Par ailleurs, les situations de maltraitance de moindre sévérité ont aussi un potentiel de préjudice pour la santé, le développement et la dignité des enfants qui en sont victimes. 

Motifs de protection selon la Loi sur la protection de la jeunesse du Québec

L’intervention d’autorité dans la vie des familles a un caractère exceptionnel. La Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) identifie des balises légales qui viennent déterminer les situations de compromission dans lesquelles l'État intervient pour venir en aide à ces enfants. Cette intervention d’autorité est réservée à des situations graves ou exceptionnelles dont les motifs de protection sont définis selon six grandes problématiques à l'article 38 : abandon (a), négligence (b), mauvais traitements psychologiques (c), abus sexuels (d), abus physique (e) et troubles de comportements sérieux (f). 

Polyvictimisation  

Bien que le processus légal contraint à définir des motifs bien précis dans les allégations d'abus ou de négligence, la maltraitance se produit souvent dans un contexte où plusieurs formes de maltraitance (polyvictimisation) se combinent avec une intensité, une durée, un contexte ainsi que selon les caractéristiques propres à chaque enfant. Cet ensemble de conditions produira des effets variables sur le développement et sur la trajectoire de vie des enfants. Bien que l'on puisse examiner le phénomène de la maltraitance sous divers angles afin de mieux le comprendre, il est important de ne jamais perdre de vue que chaque enfant est unique et doit être considéré comme tel.

Autres termes

D'autres termes sont associé à la maltraitance envers les enfants, voir : alcoolisation fœtale, aliénation parentaleexposition à la violence conjugale, violence familiale.
Mise à jour le 21 août 2017