Thématiques Coup d'oeil.jpg

​Coup d'œil sur l'attachement

Chantal Cyr 2.jpgLE DÉVELOPPEMENT ET LA PROMOTION DE L'ATTACHEMENT SÉCURISANT CHEZ L'ENFANT : UN PASSEPORT POUR LA VIE

Chantal Cyr, professeure au Département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal et Karine Dubois-Comtois, professeure au Département de psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières
(2014)

Citation suggérée
Cyr, C. et Dubois-Comtois, K. (2014). Coup d'œil sur l'attachement. Le développement et la promotion de l'attachement sécurisant chez l'enfant : Un passeport pour la vie. Source : http://observatoiremaltraitance.ca/Pages/Coup_d%27oeil_sur_l%27attachement.aspx/ 

Depuis quelques années nous assistons à un engouement pour les approches thérapeutiques fondées sur l’attachement. Que ce soit pour les enfants victimes de maltraitance, adoptés de l’international ou présentant des troubles affectifs et du comportement, les professionnels travaillant auprès d’enfants vulnérables recourent de plus en plus aux concepts de la théorie de l’attachement pour comprendre et intervenir auprès de l’enfant. Mais pourquoi? Qu’a de si spécial la relation d’attachement que l’enfant développe à son parent et à quoi réfère-t-elle exactement?

Coup d'oeil sur l'attachemen 7.pngC’est que le lien d'attachement que le jeune enfant développe à son parent influencera sa perception de soi et des relations avec les autres tout au long de sa vie. En fait, ce lien, s’il est sécurisant, l’aidera à surmonter plus facilement les situations difficiles et à profiter des diverses occasions d’apprentissage qui se présentent à lui. C’est sur la base d’interactions plaisantes avec son parent et qui lui permettent aussi d’apaiser sa détresse en situation de stress que le jeune enfant développe un attachement sécurisant à son parent. L’enfant apprend que son parent est là pour le protéger et qu’il est disponible et prévisible. À travers la confiance que l’enfant a en son parent, parce que celui-ci aura répondu suffisamment bien à ses besoins, l’enfant pourra au fil du temps devenir sa propre base sécurisante et s’appuyer sur ses ressources personnelles pour s’accomplir et résoudre les diverses difficultés de la vie.

Offrir la possibilité à un enfant de développer un lien d’attachement Coup d'oeil sur l'attachemen 8.pngsécurisant avec une figure de soins sensible et stable, c’est donc lui offrir un passeport pour la vie. Malheureusement, ce ne sont pas tous les enfants qui ont la possibilité de développer un attachement
sécurisant. Afin d’identifier les facteurs sur lesquels il importe d’intervenir pour prévenir ou modifier la trajectoire développementale de ceux présentant un attachement insécurisant, les chercheurs s’intéressent depuis plusieurs années à mieux comprendre les processus impliqués dans le développement de l’attachement. De ces recherches, des protocoles d’intervention efficaces pour promouvoir l’attachement sécurisant de l’enfant ont été développés. Afin de mieux comprendre les éléments clés au cœur de ces interventions, nous présentons d’abord les divers types d’attachement et les facteurs impliqués dans leur développement.

1.pngReconnaître les comportements d’attachement et évaluer leur qualité 

Les enfants tendent à rechercher la proximité et le contact de leur parent dans les moments stressants. La qualité du lien d’attachement de l’enfant à sa figure de soins s’observe plus facilement lorsque l’enfant est en situation de détresse ou de besoin, par exemple, lorsqu’il a faim, est fatigué, a peur, est triste. Dans ces moments, le système Coup d'oeil sur l'attachemen 9.pngd’attachement de l’enfant s’active et ce dernier manifeste dès lors des comportements d’attachement (pleurer, crier, chigner, lever les bras, s’approcher du parent, le toucher, etc.) qui ont pour objectif de solliciter sa figure de soins pour répondre à ses besoins et apaiser sa détresse. Les réponses d’une figure sécurisante aideront l’enfant à apaiser sa détresse et réguler ses émotions de façon adéquate. La qualité des réponses parentales dans les moments de stress vécus par l’enfant aura une influence directe sur la qualité du lien d’attachement que l’enfant développera à son parent.

Observation de la qualité de l’attachement de l’enfant à sa figure de soins

Deux mesures étalons existent actuellement dans le domaine de l’attachement pour évaluer la qualité du lien d’attachement de l’enfant à son donneur de soins. Il s’agit de 1) la procédure de la Situation Étrangère, une tâche expérimentale réalisée en laboratoire (Ainsworth et al., 1978), constituée de deux courts épisodes de séparation-réunion et permettant d’évaluer les divers types d’attachement; et du 2) Tri-de-Carte de Waters & Deane (1985), une mesure permettant d’évaluer la sécurité d’attachement de l’enfant dans son milieu naturel et situant l’enfant sur un continuum allant de l’insécurité à la sécurité.

L’attachement sécurisant

Le type d'attachement que l'enfant développe à son parent est étroitement lié à la sensibilité de ce dernier, c’est-à-dire à sa capacité de percevoir, interpréter et répondre de manière appropriée et dans un délai acceptable aux besoins et aux signaux de l'enfant (Bowlby, 1982; Ainsworth, Blehar, Waters, & Wall, 1978). Sur la base des interactions vécues avec un parent sensible, l’enfant, dès Coup d'oeil sur l'attachemen 10.png
sa première année de vie, devient confiant que son parent peut l’aider à soulager sa détresse et l’organiser face à des stimulations intenses ou des situations difficiles (Sroufe, 1996). Dès la fin de sa première année de vie, l’enfant aura appris, en situation de stress, à rechercher la proximité et le contact physique de son parent pour réguler ses émotions et organiser ses comportements et, une fois réconforté, à s’y référer comme base sécurisante pour explorer son environnement (Ainsworth et al., 1978).

Les études sont claires, les enfants qui développent un attachement sécurisant à leur parent présentent un ensemble important de compétences. Par exemple, comparativement aux enfants ayant développé un attachement insécurisant, ils sont plus habiles pour réguler, reconnaître et comprendre les émotions ainsi que pour résoudre des tâches cognitives. Ils sont également plus empathiques et habiles sur le plan social et ont des représentations plus positives d’eux-mêmes et des autres (Weinfield et al., 1999, Bretherton & Mulholland, 1999, pour des résumés). Ils sont aussi plus habiles pour mentaliser les expériences et s’engager dans des interactions réciproques (Cyr & Moss, 2001; Cyr, Dubois-Comtois, & Moss, 2008). Ils présentent moins de problèmes de comportements et de meilleures capacités exécutives, comme la planification (Moss, Cyr, & Dubois-Comtois, 2004; Moss, Bureau, Cyr, Mongeau, & St-Laurent, 2004; Moss, St-Laurent, & Parent, 1999; Dubois-Comtois, Moss, Cyr & Pascuzzo, 2013). De plus, les études montrent que toutes ces compétences se maintiennent à long terme jusqu’à l’âge adulte (Pascuzzo, Cyr, & Moss, 2011). 

L’attachement insécurisant organisé

Un parent qui est plus souvent insensible, soit qui interprète incorrectement ou ne répond pas aux signaux de son enfant, favorisera le développement d’un attachement insécurisant chez ce dernier. Notamment, suite à des expériences répétées avec un parent aux comportements rejetants ou distants, qui ne répond pas aux signaux et aux besoins de l’enfant, celui-ci aura tendance à développer Coup d'oeil sur l'attachemen 11.png
un patron d’attachement insécurisant évitant. L’enfant évitant minimise l’expression de sa détresse et le recours à sa figure d’attachement en situation de stress afin de ne pas activer d’émotions négatives qui seraient difficiles à gérer pour son parent.

D’un autre côté, en réponse à des comportements parentaux plutôt inconstants (parfois sensibles, parfois insensibles), l’enfant sera davantage porté à développer un patron d’attachement insécurisant ambivalent. L’enfant ambivalent exagère l’expression de sa détresse et son besoin de proximité à sa figure d’attachement afin de maximiser ses chances de recevoir du réconfort. Toutefois, des sentiments de colère à l’endroit de l’inconsistance des comportements parentaux vont amener l’enfant ambivalent à résister au contact physique et au réconfort que pourra lui offrir sa figure d’attachement à un certain moment.

Bien que la détresse des enfants avec un attachement évitant et ambivalent ne soit jamais complètement apaisée et que l’exploration de leur environnement soit dès lors plus ou moins adéquate, ceux-ci développent tout de même une stratégie d’attachement cohérente qui leur permet d’organiser leurs comportements et émotions vis-à-vis leur figure d’attachement en situation de stress.

L’attachement insécurisant désorganisé

Certains enfants ayant un attachement insécurisant ne développent toutefois pas de stratégie d’approche cohérente vis-à-vis leur parent en situation de stress. Afin d’apaiser leur détresse, ils vont plutôt manifester des comportements contradictoires d'approche et d'évitement à l'endroit de leur parent ou demeurer apeurés et confus. Ces enfants présentent un attachement insécurisant désorganisé.

2.pngLes comportements parentaux d’insensibilité extrême et effrayants

Des recherches montrent que les mères qui font peur ou qui sont elles-mêmes apeurées dans les interactions avec leur enfant (ex: passivité importante, hostilité, état momentané de transe, expression faciale de peur, hypervigilance, comportement sexualisé, déférent ou d'attaque envers l'enfant) favorisent le développement de comportements d’attachement insécurisant désorganisé chez l’enfant (Lyons-Ruth & Jacobvitz, 2008, pour un résumé). On observe également des particularités au plan des échanges verbaux de ces mères avec leur enfant d’âge préscolaire et scolaire : elles sont plus portées à émettre des propos effrayants et à ridiculiser leur enfant lors des conversations qu’elles entretiennent avec ces derniers (Cyr et al., 2008; Dubois-Comtois, Cyr, Moss, & St-Laurent, 2008; Dubois-Comtois, Cyr & Moss, 2011).

Une méta-analyse (une étude faisant le résumé empirique de l’ensemble des études jusqu’à ce jour) de van IJzendoorn, Schuengel, et Bakermans-Kranenburg (1999) sur les précurseurs de l’attachement désorganisé met en évidence un autre facteur de risque parental important dans le développement de la désorganisation, soit les représentations d’attachement des parents indiquant la présence de traumas Coup d'oeil sur l'attachemen 12.pngnon-résolus. Hesse et Main (2006) proposent que les parents qui ne parviennent pas à résoudre les traumas qu’ils ont vécus durant leur enfance, mais aussi à l'âge adulte (ex. abus, décès) seraient davantage portés à sombrer dans de courts moments de dissociation (perte soudaine de contact avec la réalité, Putnam, 2006) qui viendraient altérer leurs comportements en interaction avec l’enfant et effrayer ce dernier. Entre autre, une étude a montré que les parents avec des représentations d’attachement non-résolu sont davantage portés à manifester des comportements parentaux effrayants et favoriser ainsi le développement de la désorganisation chez leur enfant (Madigan, Moran, & Pederson, 2006).

Selon Lyons-Ruth, Bronfman, et Parsons (1999), les parents qui émettent des comportements qui effraient l’enfant ou qui le ne rassurent pas lors d’expériences stressantes, n’aident pas l’enfant à réguler ses états physiologique et émotionnel, et favorisent la Coup d'oeil sur l'attachement 19.png
désorganisation chez l’enfant. Selon ces auteurs, c’est donc la capacité même du parent à faire face aux événements stressants, en servant de tampon entre l’expérience physiologique de peur de l’enfant et ses capacités de régulation limitées, qui prévient le développement de la désorganisation (Schuder & Lyons-Ruth, 2004). Les parents d’enfants désorganisés ne parviendraient donc pas à réparer les situations qui font peur à l’enfant. Plutôt que d’être sensible à la suite d’un événement effrayant pour l’enfant, ces parents Coup d'oeil sur l'attachemen 13.pngdemeurent impuissants ou réagissent de manière hostile (Lyons-Ruth et al., 1999). Via de tels comportements d’insensibilité
extrême, les parents ne mettent pas un terme à la détresse que vit leur enfant, plutôt ils y contribuent et deviennent eux-mêmes une source de peur importante.

L’enfant présentant des comportements d’attachement insécurisant désorganisé est donc pris au cœur d’un paradoxe qu’il ne peut solutionner: sa source potentielle de réconfort est à la fois sa source de peur (Main & Hesse, 1990). Dans un tel contexte, le système d’attachement de l’enfant désorganisé est chroniquement activé et celui-ci devient clairement peu disponible pour explorer son environnement de façon adéquate et ne peut se rendre disponible aux apprentissages (Solomon & George, 1999).

3.pngLa maltraitance

 En moyenne (voir Figure 1), dans la population normative 39% des enfants vont développer un attachement insécurisant à leur parent (Van IJzendoorn, Goldberg, Kroonenberg, & Frenkel, 1992). Dans la population d’enfants victimes de maltraitance, cette moyenne s’élève à 86%, avec 51% des enfants présentant un attachement désorganisé (Cyr, Euser, Bakermans-Kranenburg et Van IJzendoorn, 2010; van IJzendoorn et al., 1999, pour des méta-analyses). Il va sans dire que les comportements abusifs et négligents des parents maltraitants sont des plus épeurants pour l’enfant. Les enfants victimes de négligence et/ou de violence familiale constituent ainsi le groupe d’enfants le plus à risque de développer des comportements d’attachement désorganisé.

 

 
Coup d'oeil sur l'attachemen 4.png

Coup d'oeil sur l'attachemen 5.png

  

 Figure 1. Répartition des pourcentages d’enfants des différentes catégories d’attachement

selon que les enfants soient victimes de maltraitance ou issus de la population normative

 

Facteurs de risque environnemental

Outre la maltraitance, les comportements parentaux effrayants et les représentations d’attachement indiquant des traumas non-résolus chez le parent, les facteurs environnementaux de risque socio-démographique sont également majeurs dans le Coup d'oeil sur l'attachement 15.pngdéveloppement de la désorganisation. Récemment, nos travaux méta-analytiques ont montré que les enfants non-maltraités au prise avec un nombre élevé de facteurs de risque socio-démographique (soit l’accumulation de divers facteurs de risque tel que : l’appartenance à un groupe ethnique minoritaire, le jeune âge de la mère à la naissance de l’enfant, un faible revenu, etc.) sont autant à risque élevé de développer un attachement désorganisé que les enfants maltraités (Cyr et al., 2010).

La désorganisation entraîne des distorsions cognitives dans les représentations mentales de soi et des autres (Main, 1991), lesquelles ont des répercussions importantes dans l’organisation de la pensée de l’enfant et sa capacité à réguler ses comportements avec les autres (Bretherton & Mulholland, 1999). D’ailleurs, de tous les types d’attachement, l’attachement désorganisé est le type d’attachement qui a été le plus fortement associé à des difficultés chez l’enfant. Notamment, l’attachement désorganisé est lié à des difficultés d’adaptation socio-émotionnelle, des déficits cognitifs, des troubles de comportement, une faible estime de soi, et à la psychopathologie de l’enfance à l’âge adulte, incluant des troubles d’anxiété, de dissociation et des pensées suicidaires (Lyons-Ruth & Jacobvitz, 2008, pour un résumé).

L’attachement désorganisé contrôlant

Les études montrent aussi que la désorganisation de l’attachement se maintient dans le temps et évolue en comportement contrôlant au début de l’âge scolaire, où l’enfant est plus à risque de devenir agressif et punitif à l’égard de son parent (attachement désorganisé contrôlant punitif) ou à l’opposé, il cherche à prendre soin des besoins affectifs de son parent (attachement désorganisé contrôlant attentionné; Main & Cassidy, 1988; Moss, Cyr, Bureau, Tarabulsy, & Dubois-Comtois, 2005). Ce phénomène de renversement des rôles parent-enfant, communément appelé « parentification », est souvent observé parmi les dyades de parent et d’enfant maltraité (Howes & Cicchetti, 1993).

4.pngPromouvoir la sécurité d’attachement chez les enfants victimes de maltraitance

Les stratégies d’intervention recommandées

Au cours des dernières années, quelques protocoles d’intervention visant à favoriser la sensibilité parentale et la sécurité d’attachement chez l’enfant ont été spécifiquement conçus et évalués auprès de parents signalés pour maltraitance et leurs enfants. Les études ayant évalué ces protocoles d’intervention, selon des méthodes scientifiques reconnues, montrent combien la sécurité d’attachement constitue un important facteur de protection pour l’enfant victime de maltraitance.

Deux grands types de protocoles d’intervention fondés sur la théorie de l’attachement ont été développés (voir Figure 2): 1) des protocoles davantage orientés sur la réinterprétation des représentations d’attachement du parent, qui incluent l’enfant et qui peuvent également recourir à la psychothérapie individuelle. Ces protocoles sont généralement de longue durée; et 2) des protocoles essentiellement centrés sur la modification des comportements du parent en interaction avec son enfant. Ces protocoles sont généralement de courte durée. Dans les deux cas, le rôle du thérapeute est d’agir en tant que base sécurisante pour le parent (Bowlby, 1988). 

 Coup d'oeil sur l'attachement 20.png

Figure 2. Le rôle de l’attachement dans le développement de l’enfant
et tâches thérapeutiques selon la théorie de l’attachement

Selon des protocoles de longue durée (voir le Infant-Parent Psychotherapy et le Child-Parent Psychotherapy), Cicchetti et ses collègues (Cicchetti, Rogosch, & Toth, 2006; Cicchetti, Rogosch, & Toth, & Sturge-Apple, 2011) ont montré qu'une intervention d’environ 1 an axée sur le changement des représentations d’attachement parentales, pour un échantillon américain signalé aux services de la protection de l’enfant, était efficace pour diminuer la désorganisation et favoriser la sécurité d’attachement chez l’enfant. De plus, cette intervention a réussi à prévenir les problèmes de régulation de stress (cortisol). Cependant, aucun effet n’a été trouvé sur la sensibilité maternelle. Les travaux de Lieberman et ses collègues (Lieberman, Van Horn, & Gosh Ippen, 2005, Lieberman, Ghosh Ippen, & Van Horn, 2006) montrent aussi que ce type d’intervention est efficace pour diminuer les problèmes de comportement et les symptômes de stress post-traumatiques chez des enfants d’âge préscolaire. De plus, un suivi de leur échantillon a montré l’efficacité de l’intervention dans le maintien des acquis six mois suivant la fin de l’intervention.

À partir d’un protocole de courte durée, les résultats de nos travaux (enfants 0-5 ans) sur l’intervention relationnelle révèlent que les parents exposés à une intervention comportementale de 8 séances hebdomadaires, visant à renforcer les comportements de sensibilité à l’aide de la rétroaction vidéo, sont plus sensibles que ceux ayant reçu les services habituels des centre jeunesse (Cyr, Lopez, & Paquette, 2012; Cyr, Poulin, Losier, Michel, & Paquette, 2012; Moss, Dubois-Comtois, Cyr, Tarabulsy, St-Laurent, & Bernier, 2011). De plus, des effets positifs ont également été constatés chez les enfants, où une augmentation de l’attachement sécurisant et/ou organisé et une diminution de la désorganisation et des problèmes de comportements extériorisés et intériorisés ont été observées.

Dozier et ses collègues (Bernard et al., 2012) ont développé l’intervention Attachment Behavioral Catch-up (enfants 1 à 3 ans), un protocole de 10 séances hebdomadaires qui vise à renforcer les comportements positifs et sensibles du parent à partir de la rétroaction vidéo et de commentaires renforçant le parent au moment même où il agit de façon sensible. Les chercheurs ont observé, Coup d'oeil sur l'attachement 16.png
au terme de l’intervention, une plus grande proportion d’enfants présentant un attachement sécurisant comparativement à un attachement désorganisé.

Les résultats de l’ensemble de ces programmes, qu’ils soient de courte ou de longue durée, indiquent que les interventions fondées sur la théorie de l’attachement sont particulièrement prometteuses auprès de parents négligents/abusifs et leurs enfants victimes de maltraitance. En fait, lorsque les résultats sont examinés de plus près, nous constatons des taux de succès impressionnants pour cette clientèle des plus vulnérables. Ces programmes d’intervention constituent des pratiques de pointe dans le domaine de la maltraitance (Cyr, Moss, St-Laurent, Dubois-Comtois, & Sauvé, 2012).

5.pngLes « Thérapies d’attachement » : Mises en garde

La Société Professionnelle Américaine sur l’Abus d’Enfants (American Professional Society on the Abuse of Children – APSAC) a publié en 2006 un rapport sur certaines thérapies d’attachement controversées offertes aux enfants victimes de négligence et de maltraitance (Chaffin et al., 2006). Souvent impuissants et démunis devant les sérieuses difficultés relationnelles et/ou des troubles d’attachement et de comportement des enfants, les parents et leurs thérapeutes en viennent à recourir à des thérapies dites inspirées de la théorie de l’attachement, mais qui dans les faits n’ont pas de réel fondement théorique et scientifique. Dans certains cas, ces pratiques se sont avérées dangereuses pour la santé mentale et physique de l’enfant (Chaffin et al., 2006). Notamment, les thérapies de « holding ou de maintien thérapeutique », communément appelées « thérapies d’attachement » sont utilisées pour aider les enfants à gérer leurs expériences d’abus et de colère. Dans ces thérapies, les figures parentales sont souvent forcées à établir et maintenir un contact physique avec leur enfant, en le prenant, le berçant, l’enveloppant, et ce, même si l’enfant résiste fortement au contact. Ces thérapies, n’ont pas montré leur efficacité au plan scientifique (O’Connor & Zeanah, 2003; Chaffin et al., 2006; Sroufe, Erickson, & Friedrich, 2002) et vont clairement à l’encontre des postulats de base de la théorie de l’attachement qui soulignent l’importance d’établir un lien de confiance mutuelle entre l’enfant et son parent pour promouvoir le développement d’un attachement sécurisant.

En somme, ce type d’intervention est clairement proscrit par les chercheurs et cliniciens possédant une expertise dans la théorie de l’attachement et les relations parent-enfant (O’Connor & Zeanah, 2003; Sroufe et al., 2002). Ce rapport de l’APSAC, qui met en garde contre l’utilisation de ces thérapies, souligne donc l’importance d’utiliser des stratégies d’intervention dont l’efficacité est évaluée sur le plan scientifique.

6.pngEn conclusion

En conclusion, les études sur la théorie de l'attachement selon une approche développementale (voir J. Bowlby, M. Ainsworth et leurs successeurs) mettent en évidence le rôle majeur des comportements parentaux dans le développement des enfants. En particulier, les enfants exposés dès le jeune âge à des soins parentaux insensibles, voire effrayants, ne peuvent se sentir rassurés et protégés et ils seront à risque élevé de développer un attachement insécurisant désorganisé. De telles expériences relationnelles auront des répercussions négatives sur le développement cognitif et socio-affectif de ces enfants. Bien que d’autres travaux soient encore nécessaires pour développer des stratégies d’intervention plus précises pour mieux outiller les intervenants et améliorer le sort des familles signalées pour maltraitance, les protocoles actuels d’intervention fondée sur l’attachement montrent des résultats positifs et encourageants. Il est donc important de poursuivre nos efforts de prévention et d’intervention dans ce sens.

Références

  
  
Référence complète
  
Ainsworth, M.D.S., Blehar, M.C., Waters, E., & Wall, S.1978
Ainsworth, M.D.S., Blehar, M.C., Waters, E., & Wall, S. (1978). Patterns of attachment: A psychological study of the strange situation, Hillsdale, NJ, Erlbaum.
Patterns of attachment: A psychological study of the strange situation
Bernard, K., Dozier, M., Bick, J., Lewis-Morrarty, E., Lindhiem, O., & Carlson, E. 2012
Bernard, K., Dozier, M., Bick, J., Lewis-Morrarty, E., Lindhiem, O., & Carlson, E. (2012). Enhancing Attachment Organization Among Maltreated Children: Results of a Randomized Clinical Trial. Child Development, 83(2), 623–636.
Enhancing Attachment Organization Among Maltreated Children: Results of a Randomized Clinical Trial
Bowlby, J.1982
Bowlby, J. (1982). Attachment and loss. American Journal of Orthopsychiatry, 52, 664-678.
Attachment and loss
Bowlby, J.1988
Bowlby, J. (1988). A secure base: Parent-child attachment and healthy human development. New York: Basic Books.
A secure base: Parent-child attachment and healthy human development
Bretherton, I., & Munholland, K. A.1999
Bretherton, I., & Munholland, K. A. (1999). Internal Working Models in attachment relationships: A construct revisited. In J. Cassidy & P. R. Shaver, (eds.), Handbook of Attachment: Theory, research and clinical applications, (pp. 89-111). NY: Guilford Press.
Internal Working Models in attachment relationships: A construct revisited
Chaffin, M., Hanson, R., Saunders, B., Barnett, D., Zeanah, C., Berliner, L., et al.2006
Chaffin, M., Hanson, R., Saunders, B., Barnett, D., Zeanah, C., Berliner, L., et al. (2006). Report of the APSAC Task Force on attachment therapy, reactive attachment disorder, and attachment problems. Child Maltreatment, 11, 76-89.
Report of the APSAC Task Force on attachment therapy, reactive attachment disorder, and attachment problems
Cicchetti, D., Rogosch, F. A., Toth, S. L., & Sturge-Apple, M. L.2011
Cicchetti, D., Rogosch, F. A., Toth, S. L., & Sturge-Apple, M. L. (2011). Normalizing the development of cortisol regulation in maltreated infants through preventive interventions. Development and Psychopathology 23, 789–800.
Normalizing the development of cortisol regulation in maltreated infants through preventive interventions
Cicchetti, D., Rogosch, F.A. & Toth, S. 2006
Cicchetti, D., Rogosch, F.A. & Toth, S. (2006). Fostering secure attachment in infants in maltreating families through prevention interventions. Development and Psychopathology, 18, 623-649.
Fostering secure attachment in infants in maltreating families through prevention interventions
Cyr, C. & Moss, E.2001
Cyr, C. & Moss, E. (2001). Le rôle des interactions mère-enfant et de la dépression maternelle à l’âge préscolaire dans la prédiction de l’attachement de l’enfant à l’âge scolaire.  Revue Canadienne des sciences du comportement, 33 (2), 77-87.
Le rôle des interactions mère-enfant et de la dépression maternelle à l’âge préscolaire dans la prédiction de l’attachement de l’enfant à l’âge scolaire
Cyr, C., Dubois-Comtois, K. et Moss, E.2008
Cyr, C., Dubois-Comtois, K. et Moss, E. (2008). Les conversations mère-enfant et l'attachement des enfants à la période préscolaire. Revue canadienne des sciences du comportement, 40, 140-152.
Les conversations mère-enfant et l'attachement des enfants à la période préscolaire.
Cyr, C., Euser, E., Bakermans-Kranenburg, M.J., & van IJzendoorn, M.H.2010
Cyr, C., Euser, E., Bakermans-Kranenburg, M.J., & van IJzendoorn, M.H. (2010). Attachment security and disorganization in maltreating and high-risk families: A series of meta-analyses. Development and Psychopathology, 22, 87-108.
Attachment security and disorganization in maltreating and high-risk families: A series of meta-analyses
Cyr, C., Lopez, L., & Paquette, D. 2012
Cyr, C., Lopez, L., & Paquette, D. (2012). Évaluation de l’efficacité de la Clinique Externe du Centre d’Expertise pour les tout-petits et leurs parents (CECE) du Centre jeunesse de Montréal-institut Universitaire : L’attachement parent-enfant dans un contexte de maltraitance parentale. Rapport pour la Fondation Lucie et André Chagnon. Montréal, QC.
Cyr, C., Moss, E., St-Laurent, D., Dubois-Comtois, K., & Sauvé., M.2012
Cyr, C., Moss, E., St-Laurent, D., Dubois-Comtois, K., & Sauvé., M. (2012). Promouvoir le développement d’enfants victimes de maltraitance : L’importance des interventions relationnelles parent-enfant. Dans M.-H. Gagné, S. Drapeau, M.-C. Saint-Jacques (Eds), Les enfants maltraités : de l’affliction à l’espoir. Pistes de compréhension et d’action, Édition Les Presses de l’Université Laval, pp. 41-70.
Promouvoir le développement d’enfants victimes de maltraitance : L’importance des interventions relationnelles parent-enfant
Cyr, C., Poulin, C., Losier, V., Michel, G. & Paquette, D.2012
Cyr, C., Poulin, C., Losier, V., Michel, G. & Paquette, D. (2012). L’évaluation des capacités parentales au CJM-IU : Un protocole d’évaluation et d’intervention fondé sur la théorie de l’attachement. Revue de Psychoéducation(41), 155-177.
L’évaluation des capacités parentales au CJM-IU : Un protocole d’évaluation et d’intervention fondé sur la théorie de l’attachement.
Dubois-Comtois, K., Cyr, C., & Moss, E.2011
Dubois-Comtois, K., Cyr, C., & Moss, E. (2011). Attachment Behavior and Mother-child Conversations as Predictors of Attachment Representations in Middle Childhood: A longitudinal Study.  Attachment & Human Development, 13, 335-357.
Attachment Behavior and Mother-child Conversations as Predictors of Attachment Representations in Middle Childhood: A longitudinal Study
Dubois-Comtois, K., Cyr, C., Moss, E., & St-Laurent, D. 2008
Dubois-Comtois, K., Cyr, C., Moss, E., & St-Laurent, D. (2008). Le rôle des conversations mère-enfant dans le développement des représentations d’attachement à la période scolaire. Enfance, 60, 71-82.  
Le rôle des conversations mère-enfant dans le développement des représentations d’attachement à la période scolaire
Dubois-Comtois, K., Moss, E., Cyr, C., & Pascuzzo, K.2013
Dubois-Comtois, K., Moss, E., Cyr, C., & Pascuzzo, K. (2013). Behavior problems in middle childhood: The role of SES, maternal distress, attachment, and mother-child relationship. Journal of Abnormal Child Psychology, 41, 1311–1324. DOI 10.1007/s10802-013-9764-6.
Hesse, E. & Main, M.2006
Hesse, E. & Main, M. (2006). Frightened, threatening, and dissociative parental behaviour in low-risk samples: Description, discussion, and interpretations. Development and Psychopathology, 18, 309-343.
Frightened, threatening, and dissociative parental behaviour in low-risk samples: Description, discussion, and interpretations
Howes, P. & Cicchetti, D.1993
Howes, P. & Cicchetti, D. (1993). A family/relational perspective on maltreating families: Parallel processes across systems and social policy implications. In D. Cicchetti et S.L. Toth (dir.), Child abuse, child development and social policy, Norwood, NJ, Ablex, p. 246-299.
A family/relational perspective on maltreating families: Parallel processes across systems and social policy implications
Lieberman, A.F., Ghosh Ippen, C., & Van Horn, P.2006
Lieberman, A.F., Ghosh Ippen, C., & Van Horn, P. (2006). Child-parent psychotherapy: 6-month follow-up of a randomized control trial. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry, 45, 913-918.
Child-parent psychotherapy: 6-month follow-up of a randomized control trial
Lieberman, A.F., Van Horn, P., & Ghosh Ippen, C.2005
Lieberman, A.F., Van Horn, P., & Ghosh Ippen, C. (2005). Towards evidence-based treatment: Child-parent psychotherapy with preschoolers exposed to marital violence. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry, 44, 1241-1248.
Towards evidence-based treatment: Child-parent psychotherapy with preschoolers exposed to marital violence
Lyons-Ruth, K., & Jacobvitz, D.2008
Lyons-Ruth, K., & Jacobvitz, D. (2008). Attachment disorganization: Genetic Factors, Parenting Contexts, and Developmental Transformation from Infancy to Adulthood. In J. Cassidy & P.R. Shaver (Eds.), Handbook of Attachment, second edition: Theory, research, and clinical applications (pp.666-697). New York: Guilford Press.
Attachment disorganization: Genetic Factors, Parenting Contexts, and Developmental Transformation from Infancy to Adulthood
Lyons-Ruth, K., Bronfman, E., & Parsons, E.1999
Lyons-Ruth, K., Bronfman, E., & Parsons, E. (1999). Maternal frightened, frightening, or atypical behavior and disorganized infant attachment patterns. In J. Vondra & D. Barnett (Eds.), Atypical patterns of infant attachment: Theory, research, and current directions. Monograph of the Society for Research in Child Development. (Serial #258, 64), 67-96.
Maternal frightened, frightening, or atypical behavior and disorganized infant attachment patterns
Madigan, S., Moran, G., & Pederson, D.R.2006
Madigan, S., Moran, G., & Pederson, D.R. (2006). Unresolved states of mind, disorganized attachment relationships, and disrupted mother-infant interactions of adolescent mothers and their infants. Developmental Psychology, 42, 293-304.
Unresolved states of mind, disorganized attachment relationships, and disrupted mother-infant interactions of adolescent mothers and their infants
Main, M.1991
Main, M. (1991). Metacognitive knowledge, metacognitive monitoring, and singular (coherent) vs. multiple (incoherent) model of attachment.: Findings and directions for future research. In C. Murray Parkes, J. Stevenson-Hinde, & P. Marris (Eds.) Attachment across the life cycle (p. 127-159). New York: Routledge.
Metacognitive knowledge, metacognitive monitoring, and singular (coherent) vs. multiple (incoherent) model of attachment.: Findings and directions for future research
Main, M. & Hesse, E. 1990
Main, M. & Hesse, E. (1990). Frightening, frightened, dissociated or disorganized behavior on the part of the parent: A coding system for parent-infant interactions. Unpublished manuscript, University of California at Berkeley.
Main, M., & Cassidy, J. 1998
Main, M., & Cassidy, J. (1988). Categories of response to reunion with the parent at age 6: Predicted from infant attachment classifications and stable over a 1-month period. Developmental Psychology, 24, 415–426.
Categories of response to reunion with the parent at age 6: Predicted from infant attachment classifications and stable over a 1-month period
Moss, E., Bureau, J.-F., Cyr, C., Mongeau, C., & St-Laurent, D.2004
Moss, E., Bureau, J.-F., Cyr, C., Mongeau, C., & St-Laurent, D. (2004). Correlates of attachment at age 3: Construct validity of the Preschool Attachment Classification System. Developmental Psychology, 40, 323-334.
orrelates of attachment at age 3: Construct validity of the Preschool Attachment Classification System
Moss, E., Cyr, C., & Dubois-Comtois, K.2004
Moss, E., Cyr, C., & Dubois-Comtois, K. (2004). Attachment at early school age and developmental risk: Examining family contexts and behavior problems of controlling-caregiving, controlling-punitive, and behaviorally disorganized children. Developmental Psychology, 40, 519-532.
Attachment at early school age and developmental risk: Examining family contexts and behavior problems of controlling-caregiving, controlling-punitive, and behaviorally disorganized children
Moss, E., Cyr, C., Bureau, J.F., Tarabulsy, G.M. et Dubois-Comtois, K.2005
Moss, E., Cyr, C., Bureau, J.F., Tarabulsy, G.M. et Dubois-Comtois, K. (2005). Stability of attachment between preschool and early school-age. Developmental Psychology, 41, p. 773-783.
Stability of attachment between preschool and early school-age
Moss, E., Dubois-Comtois, K., Cyr, C., Tarabulsy, G., St-Laurent, D., & Bernier, A.2011
Moss, E., Dubois-Comtois, K., Cyr, C., Tarabulsy, G., St-Laurent, D., & Bernier, A. (2011). Efficacy of a home-visiting intervention aimed at improving maternal sensitivity, child attachment, and behavioral outcomes for maltreated children: A randomized control trial. Development & Psychopathology, 23, 195-210.
Efficacy of a home-visiting intervention aimed at improving maternal sensitivity, child attachment, and behavioral outcomes for maltreated children: A randomized control trial
Moss, E., St-Laurent, D., & Parent, S.1999
Moss, E., St-Laurent, D., & Parent, S. (1999). Disorganized attachment and developmental risk at school age. In J. Solomon & C. George (Eds.), Attachment disorganization (pp. 160-186). New York: Guilford Press.
Disorganized attachment and developmental risk at school age
O’Connor, M.J. & Zeanah, C.H.2003
O’Connor, M.J. & Zeanah, C.H. (2003). Introduction to the special issue: Current perspectives on assessment and treatment of attachment disorders. Attachment & Human Development, 5, 221-222.
Introduction to the special issue: Current perspectives on assessment and treatment of attachment disorders.
Pascuzzo, K., Cyr, C., Moss., E., & Lecompte, V.2011
Pascuzzo, K., Cyr, C., Moss., E., & Lecompte, V. (2011). La régulation émotionnelle en tant que médiateur du lien entre l’attachement à l’adolescence
et l’attachement amoureux à l’âge adulte. Revue Québécoise de Psychologie, 32, 1-22.
Putman, F.W. (2006). Dissociative Disorders. In D. Cicchetti and D.J. Cohen (Eds.), Developmental Psychopathology (pp. 657-695). New Jersey: Wiley.
Schuder, M.R. & Lyons-Ruth, K. 2004
Schuder, M.R. & Lyons-Ruth, K. (2004). “Hidden trauma” in infancy: Attachment, Fearful arousal, and early dysfunction of the stress response system. In J.D. Osofsky (Ed.), Young children and trauma: Intervention and treatment, (pp. 69-104), New York: Guilford Press.
“Hidden trauma” in infancy: Attachment, Fearful arousal, and early dysfunction of the stress response system.
Solomon, J., & George, C.1999
Solomon, J., & George, C. (1999). The place of disorganization in attachment theory: Linking classic observations with contemporary findings. In J. Solomon & C. George (Eds.), Attachment disorganization, (pp. 3-32). New York: Guilford.
The place of disorganization in attachment theory: Linking classic observations with contemporary findings
Sroufe, A., Erickson, M. F., & Friedrich, W. N. (2002
Sroufe, A., Erickson, M. F., & Friedrich, W. N. (2002). Attachment theory and “attachment therapy.” APSAC Advisor, 14, 4-6.
Sroufe, A.L.1996
Sroufe, A.L. (1996). Emotional development: The organization of emotional life in the early years. New York: Cambridge University Press.
Emotional development: The organization of emotional life in the early years
Van IJzendoorn, M.H., Goldberg, S., Kroonenberg, P.M., & Frenkel, O.J.1992
Van IJzendoorn, M.H., Goldberg, S., Kroonenberg, P.M., & Frenkel, O.J. (1992). The relative effects of maternal and child problems on the quality of attachment: A meta-analysis of attachment in clinical samples. Child Development, 63, 840-858.
The relative effects of maternal and child problems on the quality of attachment: A meta-analysis of attachment in clinical samples
Van IJzendoorn, M.H., Schuengel, C., & Bakermans-Kranenburg, M.J.1999
Van IJzendoorn, M.H., Schuengel, C., & Bakermans-Kranenburg, M.J. (1999). Disorganized attachment in early childhood: Meta-analysis of precursors, concomitants, and sequelae, Development and Psychopathology, 11, 225-249.
Disorganized attachment in early childhood: Meta-analysis of precursors, concomitants, and sequelae,
Waters, E., & Deane, K. 1985
Waters, E., & Deane, K. (1985). Defining and assessing individual differences in attachment relationships: Q-methodology and the organization of behavior in infancy and early childhood. Dans I. Bretherton & E. Waters (dir), Growing points of attachment theory and research. Monographs of the Society for Research in Child Development, 50(Serial No. 209).
Defining and assessing individual differences in attachment relationships: Q-methodology and the organization of behavior in infancy and early childhood
Weinfield, N.S., Sroufe, A.L., Egeland, B., & Carlson, E. A. 2008
Weinfield, N.S., Sroufe, A.L., Egeland, B., & Carlson, E. A. (2008). Individual differences in infant-caregiver attachment: Conceptual and empirical aspects of security. In J. Cassidy & P.R. Shaver (Eds.), Handbook of Attachment, second edition: Theory, research, and clinical applications (pp. 78-101). New York : Guilford Press.
Individual differences in infant-caregiver attachment: Conceptual and empirical aspects of security

Incontournables

  
  
Référence complète
  
Ainsworth, M.D.S., Blehar, M.C., Waters, E., & Wall, S.1978
Ainsworth, M.D.S., Blehar, M.C., Waters, E., & Wall, S. (1978). Patterns of attachment: A psychological study of the strange situation, Hillsdale, NJ, Erlbaum.
Patterns of attachment: A psychological study of the strange situation
Bowlby, J.1982
Bowlby, J. (1982). Attachment and loss. American Journal of Orthopsychiatry, 52, 664-678.
Attachment and loss
Bowlby, J.1988
Bowlby, J. (1988). A secure base: Parent-child attachment and healthy human development. New York: Basic Books.
A secure base: Parent-child attachment and healthy human development
Cassidy, J., & Shaver, P. R.2008
Cassidy, J., & Shaver, P. R. (2008). Handbook of attachment: Theory, research, and clinical applications (2nd ed.). New York, NY US: Guilford Press.
andbook of attachment: Theory, research, and clinical applications (2nd ed.).

Recension des écrits

  
  
Référence complète
  
Cyr, C., Euser, E., Bakermans-Kranenburg, M.J., & van IJzendoorn, M.H.2010
Cyr, C., Euser, E., Bakermans-Kranenburg, M.J., & van IJzendoorn, M.H. (2010). Attachment security and disorganization in maltreating and high-risk families: A series of meta-analyses. Development and Psychopathology, 22, 87-108.
Attachment security and disorganization in maltreating and high-risk families: A series of meta-analyses
Van IJzendoorn, M.H., Goldberg, S., Kroonenberg, P.M., & Frenkel, O.J.1992
Van IJzendoorn, M.H., Goldberg, S., Kroonenberg, P.M., & Frenkel, O.J. (1992). The relative effects of maternal and child problems on the quality of attachment: A meta-analysis of attachment in clinical samples. Child Development, 63, 840-858.
The relative effects of maternal and child problems on the quality of attachment: A meta-analysis of attachment in clinical samples
Van IJzendoorn, M.H., Schuengel, C., & Bakermans-Kranenburg, M.J.1999
Van IJzendoorn, M.H., Schuengel, C., & Bakermans-Kranenburg, M.J. (1999). Disorganized attachment in early childhood: Meta-analysis of precursors, concomitants, and sequelae, Development and Psychopathology, 11, 225-249.
Disorganized attachment in early childhood: Meta-analysis of precursors, concomitants, and sequelae,

Outils

  
  
Référence complète
  
Waters, E., & Deane, K. 1985
Waters, E., & Deane, K. (1985). Defining and assessing individual differences in attachment relationships: Q-methodology and the organization of behavior in infancy and early childhood. Dans I. Bretherton & E. Waters (dir), Growing points of attachment theory and research. Monographs of the Society for Research in Child Development, 50(Serial No. 209).
Defining and assessing individual differences in attachment relationships: Q-methodology and the organization of behavior in infancy and early childhood
 

Veille informationnelle

 Veille informationnelle 2.png

 

Mise à jour le 09 octobre 2015