Ressources.jpg

​Nom du programme ou de la pratique

​Main dans la main

​Provenance ou auteurs

​Chantal Lavergne, Pauline Morissette et collaborateurs du Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire et du CHUM St-Luc

​Mots clefs

  • ​Parentalité et toxicomanie
  • Parents toxicomanes

​Degré de développement

Programme prometteur.png

​Description

​Une intervention de collaboration auprès des femmes enceintes dans une logique
d’intervention précoce et préventive auprès de mères consommatrices abusives d’alcool ou de drogue et de leur partenaire.

​But

​Offrir un soutien sur une base volontaire à des parents consommateurs, afin de maximiser leurs chances d’assumer eux-mêmes la responsabilité et les soins de leur enfant dès sa naissance.

​Population-cible

​Enfants nés dans un contexte de consommation maternelle, qu’il y ait signalement ou non à la naissance.

Couples en contexte de consommation maternelle susceptibles de voir leur enfant signalé à la Direction de la protection de la jeunesse, c'est-à-dire des couples qui suscitent des inquiétudes concernant la sécurité et la réponse aux besoins de base du nouveau-né.  

​Principales composantes

  1. ​Rencontres entre le couple et la travailleuse sociale du milieu hospitalier centrées sur l’évaluation de la situation et la présentation de l’intervention;
  2. Rencontres d’intervention commune entre les parents, les intervenantes de la DPJ et du milieu hospitalier, dans le but de convenir ensemble d’un plan d’action et d’assurer un suivi, le centre hospitalier demeure toutefois porteur du dossier;
  3. Rencontre commune avant la naissance pour partager avec les parents la décision de signaler ou non;
  4. Rencontre commune à la naissance, dans  le cas d’un  signalement pour réévaluer et orienter les suites.

​Format

  • ​Rencontres individuelles
  • Rencontres communes des partenaires

​Participants

​Mère et le père, conjoint ou partenaire de vie de la mère

​Paramètres recommandés

Prendre une ​​orientation qui invite les  parents  à  devenir des partenaires engagés dans le processus d’intervention.

​Contexte dans lequel il peut être appliqué

​La clientèle peut être référée  selon trois scénarios :

  1. femmes  enceintes dont l’enfant à naître est susceptible d’être signalé à la DPJ dès sa naissance, en raison d’une consommation abusive (référence initiée par le centre hospitalier en prénatal);
  2. femmes en postpartum qui ont accouché dans un centre hospitalier dont le nouveau-né  est signalé à la DPJ, en raison d’une consommation abusive;
  3. femmes enceintes connues au CJM-IU, en raison du fait qu’un de leur(s) enfant(s) fait déjà l’objet d’une mesure de protection.

​Exercices complémentaires

​Nul

​Langue de disponibilité

​Français

​Ressources requises

  • ​Entente de collaboration entre le milieu hospitalier et la Direction de la protection de la jeunesse.
  • Accord volontaire du parent à participer à l'intervention

​Publications

​Information

​Suzanne Dessureault, DPJ adjointe au CIUSSS Centre-Sud-de-l'île-de-Montréal et Coordonnatrice du comité de partenaires impliqués dans le projet